Cette femme a découvert qu’elle avait un lien de parenté avec une célébrité (Page 1 ) | 18 novembre 2020
Annonce:

 

L’adoption

La naissance de Patricia Lofton s’est déroulée dans des circonstances difficiles dont elle est bien consciente. Elle savait qu’elle avait été adoptée, mais ignorait tout de sa famille biologique.

Naturellement, plus elle grandissait, plus elle devenait curieuse. Lorsqu’elle a finalement appris la vérité sur son arbre généalogique, Patricia a été profondément choquée…

Découvrir son arbre généalogique

Comme elle ne pouvait plus résister à cette soif, elle a finalement commencé à fouiller, mais elle ne pouvait pas poursuivre ses recherches vu qu’elle devait s’occuper de ses enfants et leur accorder tout son temps. Une fois libre, elle pouvait enfin reprendre son enquête sans vraiment s’attendre à quoi que ce soit.

Patricia a découvert que sa demi-sœur biologique est l’une des femmes les plus puissantes et les plus célèbres de la planète. Après avoir prouvé son identité grâce à des tests ADN et appuyer cela par des dossiers de son adoption, la vie de cette femme a pris une nouvelle tournure.

Un choix délicat

Au moment où la mère avait appris qu’elle était enceinte de Patricia, elle avait beaucoup de problèmes et n’était certainement pas prête pour s’occuper d’un autre enfant.

À l’époque, elle vivait grâce à l’aide sociale et avait déjà du mal à s’occuper de ses enfants. Un nouveau bébé aurait rendu la situation encore plus grave.

En dépit de toutes les options dont elle disposait pour épargner à ce bébé une vie difficile et misérable, il n’y avait qu’une seule décision qu’elle pouvait prendre. Un choix qui a au final changé la vie de Patricia pour toujours.

L’adoption

L’une des décisions les plus difficiles qu’une mère puisse prendre c’est de mettre son  enfant à l’adoption. La mère de Patricia voulait à tout prix offrir à son bébé une vie meilleure que celle qui l’attendait. Alors dès la naissance de son bébé, elle l’a placé dans un foyer d’accueil pour enfants.

En réalité, la vie de Patricia n’était pas vraiment ce que l’on peut qualifier d’ »agréable ». Surtout lorsqu’elle était encore toute petite, Patricia a été placée dans différents foyers d’accueil au cours de ses premières années et, à l’âge de sept ans, elle a finalement été adoptée par une vraie famille.

Ce n’était pas une vie meilleure

Patricia a effectivement traversé des épreuves et a décrit son enfance comme étant très « dure ». Elle a expliqué qu’elle n’a jamais vraiment eu l’impression de se sentir membre de sa famille adoptive.

Elle avait toujours eu le sentiment que sa mère ne voulait pas l’abandonner. Elle savait au fond d’elle-même ce qu’elle voulait lui dire. Elle a écouté son instinct et était déterminée à découvrir qui elle était. Patricia a toujours été curieuse à propos de ce sujet.

Devenir mère célibataire

Très jeune, Patricia est tombée enceinte, à l’âge où la plupart d’entre nous étaient encore au lycée ou avaient tout juste commencé à devenir adultes.

Malgré toutes les difficultés que la jeune maman avait rencontrées, elle a décidé de garder son bébé. Elle savait pertinemment que les choses ne seraient pas faciles, mais elle ne voulait pas que sa fille ait le même destin qu’elle a vécu étant petite.

Patricia est donc devenue une mère célibataire à un très jeune âge, elle n’a pas eu le soutien de son entourage. Mais après avoir donné naissance à sa petite fille, son désir de rencontrer sa propre mère s’est considérablement accru.

Début de la recherche

Elle était plus que déterminée et avait commencé à consulter ses dossiers d’adoption sans trop tarder. Cependant, sa recherche a été interrompue au début.

Patricia jonglait entre son travail et sa responsabilité envers sa fille. Entre-temps, elle a dû faire une pause dans ses recherches pendant un bon moment. Alors que sa fille n’avait que six ans à peine, Patricia est retombée enceinte de nouveau.

Tout comme pour son premier bébé, Patricia ne voulait pas renoncer à son enfant. Lorsque son premier fils, André, est né, elle l’a élevé et s’est occupé de lui toute seule, toujours déterminée à garder sa famille unie.

Pendant ses vingt et trente ans, Patricia a consacré sa vie pour ses enfants. Elle a mis en attente ses recherches pour trouver sa famille biologique.

Un deuxième essai

Patricia a franchi désormais le pas de la quarantaine, le désir et le vide ont commencé à la hanter. Elle était si curieuse, et maintenant que ses enfants étaient plus grands, il était temps de reprendre là où elle s’était arrêtée.

Elle était prête à consacrer du temps pour retrouver ses parents biologiques. Elle a commencé comme elle le pouvait, avec les moyens de bord dont elle disposait, en fouillant dans ses vieux dossiers d’adoption pour voir ce qu’elle pouvait trouver.

Ignorée et rejetée

Patricia a finalement réussi à joindre sa mère biologique en utilisant les registres d’adoption. Après tout ce temps, elle a enfin pu mettre la main sur la femme qui lui a donné la vie… ou du moins c’est ce qu’elle pensait.

Malheureusement, elle n’a jamais eu de réponse. Patricia ne comprenait pas pourquoi et supposait qu’elle était peut-être gênée ou quelque chose du genre.

Sentiment de familiarité

Le jour où Patricia Lofton a été rejetée par sa mère s’est avéré être un grand jour. C’est à cet instant précis  que le destin est intervenu !

En allumant sa télé, elle a entendu quelque chose d’assez étrange. Tout a commencé par l’histoire d’une femme nommée Vernita Lee.

Lee parlait du décès de son fils Jeffery en 1989. Cette femme avait également perdu sa fille Pat en 2003. C’était déchirant à entendre, mais il y avait quelque chose dans ces dates qui a vraiment déclenché la mémoire de Patricia.

C’était comme si elle connaissait ces personnes ou quelque chose du genre. Non seulement Patricia a pu identifier ces dates, mais elle a aussi reconnu les lieux. En effet, dans ses dossiers d’adoption, elle a vu les mêmes informations sur Jeffery et Pat.

Tenter de nouer un contact

Patricia a ensuite essayé de contacter Vernita Lee à plusieurs reprises, mais cela n’a pas fonctionné. C’était comme si elle ne voulait pas la voir. C’est alors là que Patricia a demandé à son pasteur d’entrer en contact avec le pasteur de Vernita. Mais cela n’a servi à rien, elle n’a toujours pas eu de réponse.

Patricia et son fils ont alors remarqué qu’il y avait une pièce manquante du puzzle – la sœur de Patricia.

Un nom familier

 

En examinant de plus près les membres de la famille de Vernita, Patricia et son fils ont pu remarquer un nom familier. Il s’agissait de la seule et l’unique Oprah Winfrey. Le nom d’Oprah était inscrit sur le dossier comme étant l’une des filles de Vernita.

Grâce à ses talents d’enquêtrice, Patricia a réussi à retrouver un restaurant du Wisconsin que la nièce d’Oprah Winfrey possédait. C’était certainement un grand pas dans la bonne direction.

Et bien que Patricia estimait que c’était l’endroit idéal pour apprendre davantage sur son arbre généalogique. Elle se demandait sans cesse ce qu’elle pourrait faire ensuite ? Aller manger au restaurant, bien sûr.

Au début, la nièce d’Oprah était sceptique, ce qui est compréhensible. Mais, Patricia a fini par lui montrer ses dossiers d’adoption pour prouver qu’elle disait vrai.

La nièce d’Oprah fut étonnée, sans pouvoir nier les faits. C’est à ce moment-là que les choses sont devenues plus claires.

ADN

En regardant les dossiers de l’adoption, la nièce d’Oprah n’arrivait toujours pas à croire ce qui se passait sous ses yeux. Ça faisait beaucoup à encaisser d’un seul coup.

Afin donner une preuve irréfutable à la nièce d’Oprah et l’inciter à l’accepter, Patricia l’a convaincue qu’un test ADN est la meilleure façon de prouver cette relation de parenté.

Les résultats des tests ADN étaient positifs, comme Patricia le soupçonnait. Sa quête et ses multiples efforts pour découvrir la vérité sur sa famille biologique commençaient enfin à payer.

Oprah Winfrey

Oprah a été manifestement intriguée par l’histoire de Patricia Lofton. Grâce à son émission télévisée, elle avait aidé plusieurs familles à se retrouver et se réunir.

Aujourd’hui, c’est elle qui vivait la même chose. Mais était-ce vraiment réel ? Oprah a-t-elle vraiment une sœur dont elle ignorait complètement l’existence ?

Oprah voulait faire ses propres recherches, et elle est allée directement à la source, sa mère. Lorsqu’elle a mis Vernita Lee face à cette situation, sa mère a tout de suite nié cette histoire. Mais Oprah n’y croyait pas un mot. Tout comme sa demi-sœur, Oprah voulait connaître toute la vérité.

La vérité

Au moment où elle devait monter sur scène, Oprah a demandé à son assistante si elle avait réussi à trouver des informations concernant Patricia…

C’était le moment où elle allait apprendre toute la vérité, Oprah était enfin sur le point de découvrir des secrets au sujet de sa propre famille. Elle attendait avec impatience une réponse.

Son assistante l’a regardé droit dans les yeux et lui a simplement dit oui. Patricia Lofton était véritablement sa demi-sœur, perdue depuis longtemps. Elle lui a annoncé qu’elle a été adoptée dès sa naissance lorsque sa mère, Vernita Lee, l’a abandonné.

Finalement, Vernita a avoué la vérité. Elle a expliqué qu’elle avait mise Patricia à l’adoption en 1963, peu de temps après sa naissance. Même si Oprah était encore en état de choc, elle était impatiente de rencontrer sa sœur.

La rencontre

Le rendez-vous a eu lieu le jour de Thanksgiving, Patricia et Oprah se sont toutes les deux rendues chez leur mère à Milwaukee afin de se rencontrer pour la première fois.

Elles étaient toutes les deux excitées et impatientes de se retrouver. Lorsqu’Oprah Winfrey a regardé Patricia pour la première fois, elle s’est exclamée :

« Tu ressembles à Pat ! », elle parlait de sa sœur, décédée il y a quelques années.

Réaliser son rêve

Peu de temps après, Patricia a décidé de poursuivre ses études à l’université du Wisconsin-Milwaukee. Elle ne pensait pas pouvoir y aller un jour et a toujours été reconnaissante envers sa sœur Oprah de lui avoir offert cette opportunité.

À l’âge de 53 ans, Patricia a enfin réussi à réaliser l’un de ses plus grands rêves, à savoir obtenir son diplôme universitaire.

86 400€ chaque matin
EN SAVOIR PLUS..
Annonce:
Annonce:
Fermer