Après avoir passé un test ADN, des triplées identiques découvrent un énorme secret sur leurs ancêtres (Page 1 ) | 11 septembre 2020
Annonce:

Bien qu’elles se ressemblent comme trois gouttes d’eau, leurs gènes avaient autre chose à dire à ce sujet.

Nicole, Erika et Jaclyn Dahm sont tellement identiques qu’il est impossible de différencier l’une de l’autre. Les triplées vivent à Los Angeles où elles sont considérées comme des célébrités locales.

Les points de différence

Les trois sœurs se ressemblaient à tel point que même leurs parents n’arrivaient pas à les distinguer. Etant petites, les parents mettaient des petits points sur le dos de chacune. Nicole a eu un point puisqu’elle était la première à naître, puis deux points pour Erica et enfin Jaclyn, qui était la dernière, n’a pas été marquée par ses parents.

En grandissant, les trois petites filles sont devenues…

Les meilleures amies du monde

En grandissant, les trois petites filles sont devenues inséparables, au vrai sens du terme. Afin de renforcer leur union, elles s’habillaient et se coiffaient de la même manière, on aurait dit une seule personne.

Cette ressemblance et cette complicité ont fait de ces jeunes adolescentes des personnages publics. Elles étaient tout le temps invitées à participer à des sessions photos, et à des émissions de télévision très populaires.

Le mannequinat

À l’âge de 16 ans, les trois sœurs ont décidé de participer à un concours de mannequinat et elles ont réussi, grâce à leur beauté, à le remporter la tête haute, ce qui leur a valu l’apparition en couverture d’un magazine de renommée.

C’est à ce moment-là que les trois jeunes filles ont découvert leur passion et leur amour pour ce métier. C’est ce qu’elles voulaient faire de leur vie, devenir des mannequins, toutes les trois.

« Nous ne l’aurions jamais fait individuellement, c’était seulement possible parce que nous étions trois », a déclaré Jaclyn.

Tracer un chemin

Avec l’accord de leurs parents, Nicole, Erika et Jaclyn ont décidé de quitter l’université, où elles suivaient des études pour devenir des infirmières et avoir un travail stable, et ont déménagé à Los Angeles pour se concentrer sur leur unique passion et avoir plus d’opportunités.

L’émission « The Doctors »

Les jeunes femmes enchaînaient les émissions de télévision américaines l’une après l’autre. Lors de leur apparition dans l’émission à succès « The Doctors », un membre de l’équipe a suggéré aux triplées de mettre au monde des enfants en même temps puisqu’elles étaient inséparables. C’était tout simplement pour rire.

En 2010 et aussi fou que cela puisse paraître, les trois sœurs ont donné naissance à trois petites filles à seulement quelques semaines d’intervalle et qui en plus se ressemblaient étonnamment.

Quitter le feu des projecteurs

Après la naissance de leurs petites filles, chacune des trois femmes a décidé de suivre son chemin et continuer sa propre vie de son côté. Elles ont donc arrêté les émissions, en vue de donner plus de temps à leurs bébés et de se concentrer chacune sur sa famille.

Le retour à l’écran

En 2017, avec l’augmentation spectaculaire des tests ADN pour cartographier la descendance. Pour vérifier leur fiabilité, l’émission « The Doctors » a eu l’idée de faire passer ce test ADN aux triplées car leur constitution génétique faisait d’elles les sujets d’essai parfaits.

Un résultat inattendu

Les résultats des tests ADN ont démontré que les triplées n’étaient pas vraiment identiques. En effet, les pourcentages de leur patrimoine génétique présentaient d’énormes différences.

Selon les résultats, les trois sœurs étaient à 99% européennes mais si l’on s’intéresse aux détails de plus près, Erica est 16% britannique et irlandaise, alors que Nicole n’a que 2% des mêmes racines, vu qu’elle est à 11% française et allemande.

Pour ce qui est de Jaclyn, elle a 18% de racines françaises et allemandes, tandis qu’Erica présente 22,3% de ces mêmes racines.

Quelque chose ne tourne pas rond

Tout est devenu beaucoup plus compliqué lorsque les résultats ont démontré que Jaclyn et Erica étaient de racines scandinaves à 7,4% et que Nicole en avait 11,4%.

L’équipe de l’émission ainsi que le public ne comprenaient plus rien à cette histoire, sachant que les trois femmes venaient du même ovule, tout le monde était sous le choc.

Des excuses

L’animateur de l’émission a présenté ses excuses, en rappelant que les résultats ne pouvaient se référer à aucun cadre scientifique et il a même partagé ces doutes quant à l’efficacité de ces  tests.

« Je pense que la réponse ici est que nous sommes arrivés extrêmement loin en termes de tests génétiques, mais vous ne pouvez pas simplement cracher dans une tasse et avoir toutes les réponses que vous recherchez », a-t-il annoncé.

86 400€ chaque matin
EN SAVOIR PLUS..
Annonce:
Annonce:
Fermer