KFC reconnaît qu’un tiers de ses poulets souffrent de graves inflammations | 19 août 2020
Annonce:

Dans son tout premier rapport sur le bien-être animal, le géant de la restauration rapide KFC admet que plus d’un tiers de ses poulets provenant des fournisseurs du Royaume-Uni et de l’Irlande souffrent d’une inflammation douloureuse appelée « dermatite plantaire ».

Cette affection se caractérise par des lésions au niveau des pattes, qui, dans le pire des cas, peuvent rendre les volailles incapables de marcher correctement. Cette pathologie est due principalement à une mauvaise gestion de leur litière, ainsi qu’un manque de ventilation.

Dans ce rapport, salué pour sa transparence, il est dit qu’au niveau mondial, le nombre d’oiseaux touchés par cette pathologie est passé de plus de la moitié à 35% en 4 ans seulement et que les principaux fournisseurs de KFC atteignent un seuil de 15% ou moins.

Des poulets sélectionnés pour grandir trop vite !

Il faut savoir que la majorité des poulets KFC sont des races à croissance rapide qui atteignent leur poids d’abattage en seulement 30 jours. Cela est dû à la consommation de masse que notre société impose aujourd’hui aux entreprises de restauration rapide.

En outre, un poulet KFC sur 10 souffre également de…

Annonce:
Annonce:
Fermer