Voici la preuve que vous ne devez jamais vous fier à vos propres yeux (Page 1 ) | 1 septembre 2020
Annonce:

La vision périphérique fait partie intégrante de notre champ de vision global, soit un angle d’environ 190 degrés. Cependant, elle est loin d’être parfaite, et peut parfois nous faire voir des choses qui n’existent pas en réalité.

Nous avons enfin trouvé une façon originale pour vous le prouver et vous convaincre qu’il ne faut pas faire confiance à ses yeux en permanence.

Tout ce que vous avez à faire, c’est de vous concentrer au maximum sur la croix située au centre de l’image ci-dessous, sans détourner le regard. En vous focalisant dessus pendant quelques secondes, vous remarquerez rapidement que votre vision périphérique transforme les visages ordinaires des gens en une sorte de « monstres ».

 

Les visages se mettent à se déformer, n’est-ce pas ? Et plus on se concentre longtemps sur le centre de l’image, plus la…

Les visages se mettent à se déformer, n’est-ce pas ? Et plus on se concentre longtemps sur le centre de l’image, plus la distorsion devient importante.

Vous vous demandez sûrement pourquoi cela se produit-il ? Lisez l’article jusqu’au bout, nous allons tout vous expliquer pas à pas.

Dans notre rétine, il existe une zone appelée la tache jaune ou la macula lutea qui se caractérise par une concentration maximale de cônes. Elle contient le plus grand nombre de récepteurs au niveau du globe oculaire, grâce auxquels il est possible de voir plus clairement, plus distinctement et plus nettement une zone donnée.

Appelons cette zone le champ de vision principal. Elle couvre environ 10 % de la totalité de notre vision, et montre précisément sur quoi nos yeux sont fixés.

Dans le cas présent, notre champ de vision principal est vide car on y voit qu’une zone sombre marquée par une croix blanche. Le cerveau tente de récupérer des informations à partir d’autres sources situées en dehors du champ principal – dans notre cas, les images alternées de gauche et de droite.

Ces sources ne sont pas très « fiables », et notre cerveau essaie de les combiner en une seule image. Il essaie également de traiter les photos en très peu de temps, car les images changent très rapidement.

Par conséquent, vu que sa capacité à discerner chacun des visages est réduite, notre cerveau se contente simplement de réunir en une seule entité les différentes caractéristiques qui composent les visages qui défilent devant lui. C’est pour cette raison que l’on finit par voir des figures déformées que l’on traduit sous forme de « monstres » !

86 400€ chaque matin
EN SAVOIR PLUS..
Annonce:
Annonce:
Fermer