Les recherches montrent que les milléniaux sont plus exposés à ces graves problèmes de santé comparés aux seniors – découvrez pourquoi (Page 1 ) | 13 août 2020
Annonce:

Compte tenu de la priorité accordée à l’auto-soin ces dernières années, il semblerait que les milléniaux investissent davantage dans leur bien-être et leur santé par comparaison avec leurs homologues plus âgés. Bien que cela puisse être vrai, certaines recherches montrent qu’à mesure qu’elle vieillit, cette génération est en fait en moins bonne santé.

Les meilleures conditions

La fédération des compagnies d’assurance, la Blue Cross Blue Shield Association (BCBSA), a identifié les principales maladies dont les milléniaux doivent se méfier, à savoir : l’hypertension, la dépression, le diabète de type 2, les troubles psychotiques, les troubles liés à la consommation de substances, les troubles liés à l’abus d’alcool, l’hyperactivité, le cholestérol élevé et les maladies liées au tabagisme.

Selon le Dr Vincent Nelson, vice-président des affaires médicales du BCBSA, les maladies figurant sur cette liste ne sont pas vraiment surprenantes. Ce qui est inquiétant, par contre, c’est que par rapport aux générations précédentes, le degré de gravité de ces maladies est plus élevé pour les milléniaux (génération Y).

En effet, il a été observé que les personnes appartenant à la génération Y, âgées de 32 à 36 ans, environ 11% n’étaient pas assez en forme par rapport à la génération X. D’ailleurs, cette génération est fortement exposée à huit des affections susmentionnées. En raison de ces chiffres inquiétants, le Dr Nelson invite les personnes concernées à commencer dès maintenant à se préoccuper de leur santé.

La santé mentale

En examinant de plus près les maladies répertoriées par la BCBSA, on peut noter que la grande majorité est davantage liée à des problèmes comportementaux plutôt que physiques. En fait, les troubles les plus fréquents concernent la dépression et l’hyperactivité. Les experts attribuent ce phénomène à divers facteurs.

Deborah Serani, psychologue, affirme que les milléniaux sont la première génération…

Deborah Serani, psychologue, affirme que les milléniaux sont la première génération à ne pas avoir appris des choses comme la prise de conscience de la complexité de leurs émotions et de celles des autres en raison des avancées technologiques avec lesquelles ils ont grandi.

Dans ce contexte, ils ont dû tolérer ce que Serani a appelé la surcharge médiatique provoquée par Internet et la diffusion continue des actualités. Le fait de voir constamment des nouvelles au sujet du terrorisme, des pandémies et des catastrophes leur donnait un sentiment de peur, d’impuissance et même de désespoir, a déclaré Dr Serani.

De plus, le travail en rotation et les horaires flexibles, devenus récemment très tendance, sont de plus en plus appréciés par un grand nombre de personnes âgées. L’inconvénient est que les gens ne se rendent pas compte qu’ils sacrifient leurs week-ends, leurs jours de congé et parfois même leurs vacances, ce qui leur donne alors le sentiment d’être toujours « au travail » et par conséquent, ils n’arrivent pas à se reposer et à prendre du recul vis-à-vis de leur travail, chose qui peut provoquer un stress chronique et une dépression sévère.

Obtenir de l’aide

Pour faire face à ces problèmes de santé et tenter d’y remédier, Dr Nelson recommande aux milléniaux d’investir davantage dans des soins préventifs. Cela permettrait aux personnes concernées de se faire correctement diagnostiquer et de recevoir un traitement adéquat afin d’éviter que leur état de santé ne s’aggrave.

En attendant, la pratique de l’autosoin est également un moyen efficace pour empêcher le développement de certaines maladies.

Dr Serani suggère que les gens fassent des efforts pour s’éloigner du travail, de la technologie et des médias en vue de consacrer plus de temps aux interactions physiques réelles avec les autres. Elle souligne également que l’autosoin devrait être un engagement à long terme.

86 400€ chaque matin
EN SAVOIR PLUS..
Annonce:
Annonce:
Fermer