Kim Jong-Un donne l’ordre à son peuple d’abandonner leurs chiens afin qu’ils soient mangés | 20 août 2020
Annonce:

Depuis Juillet dernier, les Nord-Coréens n’ont plus le droit de posséder un animal de compagnie, dont les chiens. Ils sont donc dans l’obligation d’abandonner immédiatement leurs compagnons, sinon ils seront confisqués de force et abattus par les forces de l’ordre.

«  Les autorités ont identifié certains ménages avec des chiens domestiques et les forcent à les abandonner. Sinon, ils les confisquent de force pour les abattre. Certains animaux sont envoyés dans des zoos gérés par l’État ou vendus à des restaurants de viande de chien. Les gens ordinaires élèvent des porcs et du bétail sur leurs porches, mais les hauts fonctionnaires et les gens riches ont des chiens de compagnie, ce qui a attisé un mauvais sentiment parmi les classes inférieures. », a expliqué une source au journal sud-coréen Chosun Ilbo.

La vision de Kim Jong-Un

Pour tenter de justifier sa décision, le dictateur nord-coréen, Kim Jong-Un, a expliqué que posséder des animaux domestiques seraient une forme de « décadence occidentale » ainsi qu’un symbole d’une « tendance corrompue de l’idéologie bourgeoise ».

Une décision très…

Annonce:
Annonce:
Fermer